Les astuces pour faire sourire et rire votre bébé

De l’apparition du premier sourire à celle du premier fou-rire, il va se passer plusieurs semaines. Mais pour encourager bébé à s’amuser et à développer son envie de rire, voici quelques astuces et conseils. À vous de jouer pour amuser votre bébé !

Le sourire est inné

 

Très vite, bébé va vous sourire. Cette aptitude innée est signe de son profond attachement à vous. En effet, dès deux ou trois semaines, vous allez pouvoir observer quelques mouvements de bouche, ou même de vrais et grands sourires sur le visage du nourrisson, surtout lors de son sommeil. Il est heureux et apaisé.

 

Vers 1 à 2 mois, ces sourires répondront plutôt à de vraies stimulations de votre part : bisous, câlins, jeux… tout est bon pour l’amuser. Mais n’oubliez pas qu’à cet âge, bébé apprend à imiter. Alors plus vous lui souriez et plus il le fera en retour !

 

Bon à savoir :

Les jeux avec les mains sont ses préférés à cet âge. Amusez-le avec des gestes et des chansons type « marionnettes », qui lui feront découvrir son environnement proche de façon ludique.

 

Les premiers rires

 

À partir de 4 mois, le petit est tout à fait capable de rire aux éclats. Ce sont les prémices des fous-rires. En revanche, pour les déclencher, il vous faut le stimuler avec des chatouilles, des jeux et des grimaces. Les jeux de mains comme la petite bête sont d’excellents moyens de l’amuser, tout comme les changements de voix ou les imitations… Succès garanti ! Vous pouvez alors répéter un son ou une phrase avec une voix différente, ou bien imiter les cris des animaux. En un mot, soyez inventif et surprenez-le.

 

Si vous aimez danser, ne vous en privez pas. En faisant participer l’enfant à ce type de mouvements répétitifs et sur de la musique douce, comme celle de ses jouets ou coussins musicaux, vous êtes certain de mobiliser son attention et de le divertir. Bébé aime aussi s’assoir sur les genoux pour sautiller et les chevaucher comme sur un cheval. Enfin, n’oubliez pas d’associer ces moments de jeux à d’autre petits gestes de tendresse : un bisou dans le cou ou sur le ventre entre deux parties de chatouilles le raviront.

 

Son sens de l’humour apparaît

 

Ce n’est qu’à partir de 3 ans que l’enfant rit spontanément à une situation amusante. Maintenant qu’il connaît les situations dites normales de son quotidien, il est capable de détecter une action ou un événement « anormal » et donc cocasse. Il a donc un peu moins besoin de vous pour rire aux éclats. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il vous faut arrêter de jouer avec lui. Au contraire, ces moments de joie et de partage sont plus qu’importants pour l’enfant.

 

Signes d’un profond épanouissement, le sourire et le rire chez l’enfant sont primordiaux. Grâce au rire, bébé apprend à gérer une nouvelle situation. Le jeu du « coucou-caché » en est un bon exemple. Il découvre ainsi que quelqu’un ou quelque chose de caché n’a pas forcément disparu pour toujours. L’enfant apprend donc à appréhender le fait de ne plus voir maman dans la pièce, par exemple.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.